27Avr

Top 5 des raisons d’aller faire son enterrement de vie de garçon à Budapest

avril 27, 2018 Folle soirée 0
Share Button

Bon OK c’est un budget, mais faut reconnaître qu’un EVG à l’étranger ça a vachement de gueule. Y’a pas longtemps, on a testé Bâle, on a grave kiffé. Aujourd’hui on s’intéresse à la capitale mondiale du paprika hongroise, qu’est tout simplement the place to be en matière d’enterrements de vie de garçon. Voici pourquoi en 5 points, dans vos tronches.

1- Parce que la ville est juste somptueuse

Tout pochtron qu’on est, on va quand même commencer par là. Traversée par le Danube la capitale hongroise est vraiment pleine de charme. Faut dire que 1000 ans d’histoire, ça te façonne gentiment une cité. Son emblématique Parlement, ses bains, ses églises, sa grande synagogue, son Bastion des pêcheurs, son pont des chaines… Evidemment, t’iras sans doute pour t’y arsouiller, et on te le reproche pas. Mais prends quand même le temps de regarder plus loin que le bout de ta pinte, parce que t’es tout simplement dans une des plus belles villes d’Europe coco.

Le Parlement. Bim.

2- Parce que c’est franchement pas cher

Et clairement, le rapia qui est en toi va kiffer ce point. Le soûlard aussi, d’ailleurs, parce que la pinte coûte moins de 2 €. Moins de 2 €, ça filerait presque la gueule de bois rien que d’y penser. Tu vas pouvoir en écumer des Söröző (« bars à bières », excuse notre accent…) ou des « Ruin pubs » (bars improvisés et éphémères, dans des lieux parfois décalés qui font aujourd’hui la réputation de Budapest). C’est bon marché, et c’est idéal pour faire des rencontres. Idéal aussi pour un petit pub crawl improvisé. On dit ça, on dit rien…

Un Ruin Pub

3- Parce que niveau activités, on peut y faire absolument tout (mais surtout n’importe quoi)

Si t’as un doute t’as qu’à aller jeter un oeil au site des copains de Eurotripparty, mais clairement, y’en a pour tous les goûts, des plus classiques (Karting, Paintball, Quad et autres visites de cave/brasserie) aux plus… originaux : Rallye Trabant, Beerbike, Chute libre, et même « Le nain avec les menottes » (WTF??). Aucun doute, tu trouveras de quoi faire.

1. Roadtrip Trabant // 2. Beerbike

4- Parce que les bains, un lendemain de cuite, y’a pas mieux

Doit-on te rappeler que les pintes coûtent moins de 2 € ? Autant te dire que ta cuite sera aussi bon marché que… VIRULENTE. Pour survivre à la journée du lendemain, tout en faisant quelque chose de typique, tu vas vite te rendre compte que rien n’est plus kiffant que les fameux thermes locaux.
La variante pour les plus cramés d’entre nous : Les sparties, contraction de « spa » et « party ». Tu vois le topo : un bain, du gros son, et on danse en buvant des coups jusqu’à l’aube, en maillot de bain, en toute décontraction. C’est très couru là bas, et ceux des bains Széchenyi notamment cartonnent. Nettement moins reposant que notre première proposition, mais avoue que ça a de la gueule aussi.

Les Thermes Széchenyi où cuver prendra tout son sens

5- Parce que la bouffe hongroise fera très bien le taf après tes excès nocturnes

Non, manger ça n’est pas tricher. Manger, c’est même la vie. Surtout après/avant, une bonne grosse cuitasse. Et ça, les Hongrois (qui ne mettent pas à côté) l’ont très bien compris : du ragoût, du goulasch, du schnitzel (escalope viennoise pannée), t’inquiète pas, ça tiendra au corps. Et si tu kiffes le paprika, tu vas être servi : les Hongrois en consommerait plus de 500g par an et par personne. Bières pas chères, bouffe copieuse : cherche pas y’a pas de faille dans le plan…

Un goulasch à la papa

 

Et vas y que je te panne des trucs…

Allez, en vrai sur Easyjet y’a moyen de trouver des billets pas chers si tu t’y prends à l’avance !

Sources : Le Routard