9Fév

Top 5 des raisons de faire son propre rhum arrangé (et d’arrêter de rater sa vie)

Share Button

Pas moyen de passer à travers ces fucking résolutions de début d’année hein ? T’inquiète, on a la solution. Au lieu de gaspiller 450€ dans une salle de sport où tu ne foutras jamais les pieds ou d’essayer de manger davantage de légumes bio « parce que c’est bon pour moi et en plus c’est bon pour la planète, sérieux mec, tu devrais vraiment t’y mettre » que dirais-tu de coolifier ta vie et de te mettre à préparer toi même ton propre rhum arrangé ? Fais nous confiance, ça vaut le coup ! 5 raisons de s’y mettre de suite.

1- Y’a des recettes plein le web

En t’intéressant de près à ce monde merveilleux tu découvriras vite que des gens géniaux ont passé des semaines à faire des tests, à goûter, puis à partager leurs conclusions sur tout un tas de sites presqu’aussi cools que le nôtre. La prise de risque est donc quasi nulle : tu te baisses pour ramasser une « recette » toute faite et tu t’y mets !

Bon bon bon, comme on sait que tu es une feignasse de première, on te propose directement nos recettes favorites dans l’ordre de nos préférences :

Pour ceux qui veulent aller plus loin, quelques sites supplémentaires où fouiner :

2- On a un site génial pour acheter ton conteneur 

Ça parait rien mais quand tu vas t’y mettre, il te faudra un flacon digne de ce nom pour servir d’écrin à ton précieux nectar. Et là tu vas te rendre compte que :
1- les bocaux Le Parfait maintenant que c’est mode, c’est pas donné et en plus c’est galère pour servir
2- chez Casa, Maisons du monde et autre, la moindre bouteille un peu sympa coûte un foie
3- que Alfred de Musset n’a jamais dû faire de rhum arrangé parce que malgré tout, sans flacon, pas d’ivresse…

Et là on débarque avec notre site allemand de DINGUES, qui vend des bouteilles trop cools pour UNE BOUCHÉE DE PAIN… Nous on a opté pour ce modèle qui a un goulot assez large pour y glisser la plupart des fruits, et qui reste assez stylé, genre boucanier and co. Mais tu verras, tu n’auras que l’embarras du choix.

3- Y’a rien de plus simple

Tellement simple, en fait, que même toi du devrais pouvoir y arriver c’est dire. On t’a filé les « recettes », on t’a filé le site pour tes bouteilles, maintenant il ne te reste plus qu’à acheter un rhum digne de ce nom (Charette c’est très bien. Saint James, HSE ou Clément ça fait bien l’affaire aussi), à couper les fruits, et à mélanger le tout, éventuellement avec un peu de sucre. Puis à être patient. En vrai, selon le volume, en 1 heure de temps, tu peux avoir fini de préparer ta cuvée de l’année ! Avoue que ça serait con de s’en priver.

Le truc en plus du Docteur Rhum : plus les fruits sont mûrs (limite gâtés), plus ça sera réussi…

4- C’est un putain de kiffe

Le préparer, c’est cool, tu fais à ta sauce, en fonction de tes kiffes et de tes envies… Après ça il y a une assez longue période d’attente, 2 ou 3 mois en moyenne. Et c’est sans doute là la meilleure partie. Aller checker l’évolution de ta cuvée, jour après jour, goûter de temps en temps pour éventuellement ajuster, crois-nous ça fait monter la sauce. Quand il sera prêt, tu vas être comme un dingue, fier comme la fois où tu as assisté au premier tournoi de judo de Jason, ton fils ainé. Voire même encore plus dingue que ça.

5- C’est trop bon

On aurait peut-être dû commencer par là, t’aurais pas eu à te faire chier à lire les 4 points précédents hein..? Ouais bah on est comme ça nous. Allez fais pas la gueule, et lance toi, tu le regretteras pas !

Aucune excuse pour ne pas avoir de cirrhose en fin d’année maintenant.