5Avr

Top 5 des raisons d’organiser un Bafari (best pub crawl ever) avec tes potes

Share Button

« Putain les mecs se font vraiment pas chier, ils font carrément leur auto-promo, nianiania, c’est vraiment abusé, nianiania ». Eh ouais mon vieux, tu peux râler, on s’en fout, on y va : coup de projo sur un des 3 pub crawls qu’on propose sur notre site, le Bafari. Comme le Saoul Marin, mais contrairement au Pub Golf, celui-ci sort tout droit de nos cerveaux détraqués et en tant que tel c’est un des nos petits chouchous. La recette est simple : 12 potes en tenue de safari, 5 bars et en avant pour un safari urbain épique au cours duquel chacun doit se faire prendre en photo avec un certain nombre de « spécimens » (= clients des bars traversés) dotés de certaines caractéristiques renseignées sur les listes de chasse qu’on vous a concocté. Le reste, c’est que du kiffe. 5 raisons d’organiser ça avec tes potes, en ce début de printemps (ou après).

1- Parce que c’est ultra original

C’est pas compliqué, t’as jamais rien fait de pareil. Débarquer avec 12 potes dans un bar, en tenue de safari, avec des moustaches (dont le port est exigé) et des fusils à fléchettes, déjà, c’est très très lourd. Mais dans la foulée, voir chacun des chasseurs se ruer sur les tables alentours à la recherche d’une meuf de plus de 1m70, de quelqu’un acceptant de mimer un concert de air guitar, ou d’une personne avec des sous-vêtements rouges, ça devient complètement n’importe quoi. Chaque équipe prend alors 3 photos avec les spécimens débusqués, les envoie au responsable du jeu (idéalement via une conversation Whatsapp créée pour l’occaz’), on boit un verre rapido (on n’est pas des bêtes), et on passe au bar suivant. Dans le fond c’est pas sorcier, alors pour le prochain EVG qu’on te charge d’organiser, penses-y, ça changera un peu du schéma habituel. Parce que d’accord, l’idée de voir le futur marié arpenter le centre-ville déguisé en bite a de quoi séduire. Mais le fait que ça a déjà été fait 773 246* fois, galvaude légèrement le truc, non ? Prends les choses en mains et fais découvrir à tes potes le monde merveilleux du Bafari.

*Chiffres hors taxes, arrondis au dixième de cm, selon les manifestants.

Photo aussi hideuse que collector du premier Bafari ever

2- Parce que pour faire des rencontres, c’est mieux que Tinder

On parle ici de vraies rencontres, pas de rencontres avec un coup d’un soir n’ayant rien à voir avec sa photo de profil et qui se déroulent systématiquement de la même façon : « on va boire un verre ? / blabla inutile / tu montes boire un dernier verre ? / coït médiocre et maladroit / taxi / douche / dodo / effacement du numéro ». Le principe même du Bafari implique de s’adresser aux autres clients du bar, pour se faire prendre en photo à leurs côtés, donc tu vas forcément devoir sortir tout ton bagout pour briser la glace avec tous ces inconnus qui seront subjugués par ta moustache tenue de chasseur. Surtout quand il va falloir les convaincre de faire le poirier, de finir leur verre cul sec ou de mettre un de leurs doigts dans ton nez. Après ça, si le feeling passe, rien ne vous empêche de vous revoir. Et là c’est autrement plus quali : « on va boire un verre ? / débriefing du Bafari / tu montes boire un dernier verre ? / coït passionné et complice / taxi / douche / dodo / rôti de porc et haricots verts le dimanche suivant chez les beaux-parents ».

3- Parce que c’est ‘hachement stratégique

Te marre pas, c’est vrai. Evidemment, en créant le jeu, on a d’abord veillé à ce que ça soit fun, et à ce que ça soit n’imp. Pour autant on a également essayé de pimenter un peu le truc, pour ceux qui décideraient de la jouer compet’. Et on a ajouté 2 petites subtilités :
1) Tous les « spécimens » (= clients du bar, on l’a déjà dit, essaie de suivre c’est chiant) et donc toutes les photos ne rapportent pas le même nombre de points. Va falloir ruser pour tirer un maximum de chaque bar…
2) Chaque équipe a une liste de chasse différente MAIS certains « spécimens » sont présents sur plusieurs listes de chasse. Or, il est formellement interdit de prendre en photo 2 fois le même « spécimen », peu importe l’équipe ou le contexte. Il va donc falloir être un minimum attentif/rapide/stratège et surveiller d’un œil les autres équipes, sous peine de voir sa photo invalidée, pour cause de « Spécimen déjà présent sur une photo antérieure ». Un vrai jeu de cerveaux, on te dit.

4- Parce que ça va te laisser des souvenirs de porcinet

Une cuite inoubliable, c’est un paradoxe en soi, et c’est pourtant exactement ce qu’on te promet. Non, malheureusement on n’a pas inventé de machine anti-gueule de bois qui te permettrait d’éradiquer ton mal de crâne, te rembourserait les 2 dernières tournées auxquelles tu n’as finalement pas touché, et te remémorerait l’intégralité de la soirée. On a juste inventé une mécanique jeu qui fait que, si d’aventure, tu venais à charger un peu trop la mule, le lendemain matin, tu pourrais retracer l’intégralité de ta soirée grâce aux photos prises dans chacun des bars. Floues les photos, hein. Saturées, beaucoup trop sombres, mal cadrées, toussa toussa… Mais en les voyant 1) tu vas kiffer ta race et 2) tu vas t’exclamer des trucs du genre « Ah mais ouais, elle était ultra barrée cette nana, on a bien tripé ! » ou encore « Eh mais c’est qui ce gros rouquin à qui je fais un câlin là ? ». Et ça, ça n’a pas de prix.

Photo aussi hideuse que collector du premier Bafari ever bis

5- Parce qu’on t’a tout préparé… et c’est putain de gratos

Qu’est-ce qui est gratos aujourd’hui, à part l’amour de ta daronne ? Que dalle. Tout se paie, d’une façon ou d’une autre, que ce soit pécuniairement, avec tes données, ou autrement, mais oui, tout se paie. Eh bah non, nous on a décidé de rien te faire payer. Te demande pas pourquoi, considère juste qu’on est une sorte d’Abé Pierre des temps modernes, (en un peu plus alcooliques et un peu moins magnanimes quand même), dis merci, et rends toi vite sur notre page explicative pour caler tout ça avec tes potes.

Popopop ! T’as pas dit merci petit salaud… C’est en dessous que ça se passe, avec un petit like… Allez, file.